mercredi 11 janvier 2017

Tous les animaux ont une conscience



Voici la lettre de Laila Del Monte pour la Nouvelle Année...

Le langage muet de cœur à cœur vaut tous les langages. Toute conversation doit finir dans le silence seulement...Ramana Maharshi

Pour cette nouvelle année 2017, j’émets le souhait que nous puissions voir de grands changements positifs pour les animaux de notre planète. Il y a beaucoup à faire dans de nombreux domaines et dans tous les pays. Heureusement, de plus en plus d’associations et de personnes extraordinaires dévouent leur vie à la cause animale : sauver des animaux, éduquer leurs propriétaires et dénoncer la maltraitance. Il y a du mieux mais on est très loin du but. La pire des choses, c’est l’ignorance. Même si c’est terriblement difficile, nous ne pouvons fermer les yeux sur ce qui arrive aux animaux, sinon nous ne pourrons pas œuvrer pour les changements.

Le fait de reconnaître que tous les animaux ont une conscience est le point fondamental du « Droit des Animaux »

Chaque animal a une conscience de soi, de son corps physique, de ses émotions, de ce qu’il est en train de penser, de son entourage et de son environnement.


Lorsqu’un animal est plus proche d’un être humain, qu’il s’agisse d’un chat, d’un chien ou d’un cheval, la communication est rendue plus aisée en raison des similitudes d’expériences avec les animaux de compagnie. Pour cela, nous pensons qu’ils ont plus de conscience que les autres. C’est tout simplement parce que nous avons l’impression de mieux les comprendre.
Ces animaux de compagnie reflètent des éléments humains : par exemple, un cheval qui vit avec moi renvoie des sensations humaines que ne répercutera pas un cheval sauvage ; il en est de même d’un chien ou d’un chat de compagnie.

Un animal d’élevage a exactement la même panoplie d’émotions qu’un chien, un chat ou un cheval. 


Il a aussi le même type de conscience, il n’y a pas de différence. C’est nous qui ne nous en rendons pas compte. C’est à nous d’aller vers eux pour comprendre leur langage et de ce fait comprendre leur esprit.
 
Notre rôle sur cette planète est de reconnaître la diversité des animaux qui cohabitent avec nous, de comprendre leur esprit, de respecter leur intelligence particulière ainsi que leurs besoins et œuvrer pour leur bien-être.

Ceci est le cadeau qui nous a été offert par le Divin et nous l’avons rejeté.

Un animal qui se trouve dans des conditions extrêmes de souffrance et de survie va peut-être nous sembler différent, juste « une simple bête » sans pensées, sans émotions, sans intelligence, etc.

Tous les êtres sentients sans exception ont des pensées, des émotions, ressentent la douleur et ont une conscience.


Si on transforme la condition de cet animal qui se trouve dans des conditions de souffrance et de survie, si on lui donne ce dont il a besoin, si on respecte son « être », si on le considère comme un être conscient et sentient, tout change ! J’ai pu voir cela de nombreuses fois avec des animaux d’élevage récupérés et placés dans des refuges. Un cochon, un veau, une poule, une chèvre, un mouton… ils deviennent affectueux, joueurs, intelligents, exceptionnels exactement comme notre petit chien ou notre chat.
 
Ils étaient comme cela avant, seulement c’était impossible pour eux d’exprimer leur « être ».

Un animal sauvage a aussi cette même conscience. 

Celui-ci est cependant beaucoup plus focalisé par sa survie, il vit donc le présent sur le plan physique de façon très intense. J’ai pu observer cela en communiquant avec des lynx dont les odeurs, les visions, les sons sont très intenses et très exacerbés. Si ces sens sont développés, c’est dû à l’exigence de la survie, ainsi qu’à leurs interrelations dans le groupe.
 

Ainsi, tous les animaux ont une conscience, même si tous ne sont pas proches de nous de la même façon, et ceci, en dehors du fait que nous les apprécions ou que nous les connaissons. En tant qu’humains, et pour aider les animaux et notre planète, notre rôle est de faire la démarche d’aller vers la compréhension de l’esprit de chaque animal, découvrir qui ils sont, comment fonctionnent leurs émotions et leurs pensées, voir le monde à travers eux, découvrir l’essence de leur conscience.
 

Cette découverte se fait dans le silence, en mettant de côté nos habitudes et nos croyances, nos a priori, nos paroles et nos pensées.

Le lien vers le site de Laila Del Monte :  http://lailadelmonte.fr/

dimanche 1 janvier 2017

BONNE ANNEE 2017 !

www.laurier-rouge.com

Pour 2017 : distribution d'étoiles à tout le monde !

dimanche 25 décembre 2016

dimanche 20 novembre 2016

Vaches, mes amours



Les vraies vaches ont des cornes, ne portent pas de boucles d'oreilles (marquage), mangent de l'herbe, vivent dehors, copulent avec leur taureau préféré quand elles sont disponibles, allaitent leur petit et en prennent soin. 

Ce sont des mammifères et leurs émotions concernant l'amour de leur petit sont proches des nôtres, faites d'amour et de soins appropriés. 

Nous, êtres "humains", devons beaucoup aux vaches, depuis la nuit des temps, car elles ont bien voulu docilement partager leur lait avec nos bébés qui ont construit l'humanité jusqu'à aujourd'hui. Nous devrions en être hyper reconnaissant et respectueux.

Un article et une vidéo de l'Association L214 Ethique et Animaux ont révélé début Novembre 2016 l'horreur de l'abattage sadique des vaches gestantes à Limoges. Là, on atteint le fond ! 





En recherchant sur Google, vous trouverez d'autres articles, tous les médias et toute la presse en ont parlé...

De plus, économiquement, on nage dans la misère. Ce qui est inconcevable, c'est le fait que l'on insémine artificiellement les vaches (donc on les viole), pour qu'elle aient des veaux, qui grandissent dans leur ventre, pour jeter ces derniers à la poubelle quelques mois plus tard juste avant leur naissance. Une véritable aberration économique, sachant que ce sont nos impôts, via les subventions du Ministère de l'Agriculture + les subventions Européennes qui financent les éleveurs en grande partie. DOUBLE SCANDALE : éthique et économique !!!
L214 éthique et animaux est une association française de défense des droits des animaux, à but non lucratif. Elle a été fondée en 2008 à partir du collectif Stop Gavage militant pour l'abolition du foie gras, qui poursuit depuis son action au sein de L214. Remettant en question les rapports qu'entretient la société avec les animaux, elle se consacre particulièrement à la défense des animaux de production, utilisés pour la consommation alimentaire humaine (viande, lait, œufs, poisson).

Pour s'informer et suivre leur actualité et leurs actions remarquables : http://www.l214.com/

Dans l'émission ci-dessous, l'éleveur Didier Giraud nous informe de l'état lamentable des raisonnements dans l'agro-alimentaire. Par exemple, il dit "quand une vache part à l'abattoir, je ne sais pas si elle est pleine". Non mais, c'est aberrant, il nous prend pour des imbéciles !!! C'est lui même qui l'a inséminé artificiellement pour qu'elle porte un veau qui finira à la poubelle quelques mois plus tard !!! Tout comme une femme, une vache quand elle attend un petit, ça se voit : elle grossit. Si un éleveur n'est pas capable de voir ça, qu'il change de métier ! 


Enfin, voici un documentaire diffusé sur France 2 début novembre, à une heure de grande écoute. Là, pas d'images de violence, juste des faits, pour que chacun et chacune devienne plus conscient. Le quotidien des lanceurs d'alerte et de ceux qui sauvent des cheptels que les éleveurs négligent.

A regarder : https://www.youtube.com/watch?v=25itPjq00BM

Lien vers le site de l'association Oaba, qui fait également un travail remarquable : http://oaba.fr/

Parmi ses différentes missions de l'association Oaba, il en est une à laquelle ils sont particulièrement attachés : secourir et héberger des animaux victimes de mauvais traitements ou d’abandon de soins et qui leurs sont confiés sur décision de justice. En 2015, par exemple, plus de 1 300 animaux leurs ont été confiés. Le budget consacré pour ces procédures et ces sauvetages s’élevait alors à environ 500 000 euros. Leur activité de sauvetage est malheureusement en augmentation chaque année.

Aujourd'hui, enfin, les voix s'élèvent, les consciences s'informent et beaucoup de personnes repensent leur alimentation et leur mode de vie. C'est le coté positif de ces drames quotidiens : nous faire réfléchir, devenir plus conscient, nous faire changer d'attitude et lutter pour un monde meilleur, où tous les stades, depuis l'humain jusqu'aux animaux, végétaux, et minéraux évolueront en harmonie.  

Vaches, je vous aime !


mercredi 28 septembre 2016

dimanche 25 septembre 2016

Bonjour l'Automne !

www.laurier-rouge.com

www.laurier-rouge.com

www.laurier-rouge.com

www.laurier-rouge.com

Et pour fêter l'arrivée de l'automne en bonté, voici des petites recettes de gâteaux...

C'est en anglais mais bien illustré. C'est aussi un peu lent au démarrage, car comme en pâtisserie, en informatique il faut attendre que ça cuise pour déguster ! Suivre les recettes en cliquant sur ce lien : http://www.jacquielawson.com/viewcard.asp?code=6319794254328&source=jl999

En illustration : quelques images du jardin de Mudita...

lundi 25 juillet 2016

Vacances à la plage... coté filles


Les belles à la plage : Audrey Hepburn, Marilyn Monroe, Claudia Cardinale, BB... Que des grandes ! Pourquoi il n'y en a plus des comme ça ?